CAGNA + WENGER ARCHITECTES SA
aubépines 9 - 1950 Sion
T +41 27 322 32 69
F +41 27 322 79 61
Plan Rez
Plan 1er
Plan 2ème
Coupe A-A

Résidence alpine - Les Masses

Maître de l'ouvragePrivé
StatutRéalisé
Typologie ProgrammeLogement de vacances, séjour-cuisine, séjour d’appoint, chambres, mezzanine, wc-douches-bain, cave
Année
Projet2011
Chantier2012-2013
LieuHérémence, Valais
CollaborateursPierre Cagna, Architecte EPFL/SIA
Grégoire Wenger, Architecte ETS
Frédéric Dayer, Architecte HES
Estelle Felske, Architecte HES
Gregory Perruchoud, Dessinateur en bâtiment CFC
PhotographeThomas Jantscher
Là-haut, dans le Val des Dix, c’est d’abord l’approche des cimes frôlant le ciel azur et découpant précisément l’horizon, le vert des forêts et des prés se nuançant au cours des saisons. La pente livre le paysage créant le vis-à-vis lointain entre les bâtisses s’accrochant à travers les âges.

Le projet s’installe à une altitude de 1508 m. à mi-chemin entre le village d’Hérémence et la station de Thyon – 4 Vallées. La parcelle surplombe le Val d’Hérens et son orientation plein est profite aux levers de soleil sur la chaine de montagnes allant du Mont-Noble jusqu’au Cervin, en passant par la Dent-Blanche.

LA REALISATION

Le volume s’implante précisément face à la scène qu’offre ce décor naturel. Le plan privilégie l’ouverture sur la vallée par l’installation de larges baies vitrées en façade avale dévoilant démesurément le paysage. Des ouvertures minimales sont disposées sur les trois autres façades et garantissent une intimité maximale apportant aux endroits justement choisis l’air et la lumière. Le langage volumétrique s’apparente à celui des granges valaisannes traditionnelles, géométriquement pure. L’ancien carré sobre et austère, autrefois dicté par la dimension des arbres, est ici redéfini par les moyens actuels et l’organisation du programme. Le parallélépipède offre un socle minéral accueillant les espaces de jour sur lequel se superpose la boîte en bois dans laquelle sont disposées les chambres. La peau de mélèze de cette boîte reprend l’image de l’empilement précis des madriers d’antan, savamment découpés puis juxtaposés les uns sur les autres. Le dessin exact des ouvertures est renforcé par le jeu d’ombres créé par les différents plans. Les horizontales jaugent le cadrage tandis que quelques verticales le cale. Les cadres disparaissent faisant place à la lumière ou à la contemplation panoramique.
Les technologies douces sont privilégiées. L’isolation en épaisseurs généreuses mais efficientes, l’installation de verres triples ainsi qu’un système de chauffage solaire combiné à la cheminée à bois offrent un confort sans pareil aux occupant-e-s.

Publication Archdaily – Juin 2014
http://www.archdaily.com/515400/dey-house-cagna-wenger-architectes/

Publication Architizer – Juin 2014
http://architizer.com/projects/dey-house/